Après la disparition du Pr Aminata Diaw Cissé, le Conseil sénégalais des femmes (Cosef) et l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) lui ont rendu un hommage. A l’occasion, les intervenants sont revenus sur la qualité de ce professeur de philosophie.
Quelques mois après le rappel à Dieu du Pr Aminata Diaw Cissé qui enseignait au Département de Philosophie de la Faculté des lettres et sciences humaines (Flsh) de l’Ucad, le Conseil sénégalais des femmes (Cosef) a tenu à lui rendre hommage. Lors de la conférence, tenue au Centre ouest africain de recherche (Warc), les témoignages ont été unanimes sur les qualités intellectuelles et humaines de la défunte.
La présidente du Cosef, Ndèye Lucie Cissé, a rappelé le rôle déterminant de Aminata Diaw Cissé pour le vote de la loi sur la parité. Pour elle, le professeur de philosophie, qui a été présidente du Cosef, était une des têtes pensantes de la structure. Elle a théorisé la loi sur la parité et a beaucoup travaillé avec les femmes pour arriver à son adoption. «C’était une femme multidimensionnelle ; elle était un professeur de philosophie hors pair. C’était un intellectuel qui savait converser avec tous les publics de femmes. Car au Cosef, il n’y a pas que des intellectuelles, il y a d’autres femmes de divers horizons. Et avec Aminata Diaw Cissé, nous avons pu théoriser la parité. Elle a participé à toutes les campagnes. Elle a demandé d’assumer la parité que certains croyaient prématurée », a expliqué Mme Cissé.
(Visited 12 times, 1 visits today)
Free WordPress Themes